Página InicialGruposDiscussãoMaisZeitgeist
Pesquisar O Sítio Web
Este sítio web usa «cookies» para fornecer os seus serviços, para melhorar o desempenho, para analítica e (se não estiver autenticado) para publicidade. Ao usar o LibraryThing está a reconhecer que leu e compreende os nossos Termos de Serviço e Política de Privacidade. A sua utilização deste sítio e serviços está sujeita a essas políticas e termos.
Hide this

Resultados dos Livros Google

Carregue numa fotografia para ir para os Livros Google.

A l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie por…
A carregar...

A l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie (original 1990; edição 2001)

por Hervé Guibert (Autor)

MembrosCríticasPopularidadeAvaliação médiaMenções
317564,452 (3.38)4
Novel is the author's thinly disguised personal struggle with AIDS.
Membro:Georive
Título:A l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie
Autores:Hervé Guibert (Autor)
Informação:Éditions Gallimard, collection Folio
Colecções:A sua biblioteca
Avaliação:
Etiquetas:Roman autobiographique, Autoportrait

Pormenores da obra

To the Friend Who Did Not Save My Life por Hervé Guibert (1990)

A carregar...

Adira ao LibraryThing para descobrir se irá gostar deste livro.

Ainda não há conversas na Discussão sobre este livro.

» Ver também 4 menções

Mostrando 5 de 5
> "J'ai eu le sida pendant trois mois. Plus exactement, j'ai cru pendant trois mois que j'étais condamné par cette maladie mortelle qu'on appelle le sida. Or je ne me faisais pas d'idées, j'étais réellement atteint, le test qui s'était avéré positif en témoignait, ainsi que des analyses qui avaient démontré que mon sang amorçait un processus de faillite."
-- Une histoire d'horreur au temps des premiers traitements contre le sida, un regard et une auto-analyse d'un homme qui en est atteint. --Alexis da Silva-Mathieu (ICI.Radio-Canada.ca)
  Joop-le-philosophe | Dec 24, 2018 |
Livre que je voulais lire depuis un bon bout de temps... en fait, depuis la controverse à laquelle a donné ce lieu sa publication en 1990.
Intéressant mais c'est loin d'être un grand livre. ( )
  PascalG | Jul 24, 2017 |
Pourquoi ce livre?

J’ai découvert Hervé Guibert alors que j’étudiais au baccalauréat. Dans un cours portant sur la littérature et le sida, il fallait lire différentes romans, dont le sien : À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie. L’histoire de ce livre m’a profondément marquée, transportée, voire choquée, tant par son caractère autofictionnel, que pour la réalité qu’il dépeint : le sida, dans les années 1980, où les premiers traitements antiviraux n’étaient pas encore sur le marché et où la méconnaissance de cette maladie faisait qu’on associait le sida à « l’épidémie du cancer gay » (AIDES, 2007, p. 12). L’occasion de relire ce livre était idéale dans le cadre d’un cours portant sur l’acte et l’expérience de lecture, voilà pourquoi je l’ai choisi pour cette activité.

Un premier aspect qui m’a plu :

J’ai résolument aimé le caractère autofictionnel du récit où, à travers la narration au « je », le lecteur suit le quotidien d’Hervé Guibert, lui-même, après l’annonce de sa séropositivité. Cette incursion dans son intimité nous fait connaître de surcroît Muzil et Marine, qui sont respectivement Michel Foucault et Isabelle Adjani. L’intérêt ici, pour moi, a été de constater à quel point l’autofiction trempe dans la transgression, alors que le narrateur dévoile des informations délicates, que l’entendement commun aurait considéré privées, dont les révélations entourant le décès de Muzil-Michel Foucault.

Un second aspect qui m’a plu :

J’ai adoré l’écriture d’Hervé Guibert : une plume directe, franche, qui va droit dans le cœur par son caractère « visuel ». En effet, la description ou plutôt la transcription qu’il fait de son corps, de sa réalité et de sa souffrance grandissante, causée par la maladie, sont à ce point « racontées » par Guibert qu’elles se donnent à voir, tel une scène qui défile sous nos yeux. Il s’agit là d’un « règlement de compte » percutant envers son « ami ». Les thèmes abordés dans le roman n’étant pas légers, je suis ressortie de ma lecture secouée.

Aspect qui m’a moins plu :

À cette question, j’écrirai simplement que la franchise désarmante qui se dégage du récit est ce qui rend parfois difficile et dérangeante la lecture du roman. En effet, l’écriture de Guibert en est une de dénonciation et de trahison, si bien que par son abondance, elle donne beaucoup de détails sur des événements qui ne sont pas faciles à vivre – et à lire, tels que la mort de Muzil, la souffrance de son trépas et la réalité inhérente rattachée au quotidien d’un séropositif. C’est donc un roman que j’ai accueilli en petits fragments, quelques pages à la fois.

L’objet livre :

À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie est un roman, qui en format poche, contient 288 pages. Ses attributs sont plutôt standards par rapport à d’autres livres de la collection « Folio » de Gallimard : format de 18 cm, papier mince tirant entre le blanc et le jaune, encre noire bien marquée, etc. Il s’agit d’un format pratique pour la lecture, par sa petitesse.

Le livre contient exactement 100 chapitres, pour la plupart très courts, qui sont tous numérotés. Souvent, les titres de chapitres sont définis par des mots, pas par des numéros. L’auteur avait-il une visée particulière en procédant ainsi ? Voulait-il donner une symbolique précise à son livre ? Ces questions m’ont accompagnée durant ma lecture. Aussi, le caractère court des chapitres a maintenu mon attention, ma concentration.

Au plan paratextuel, c’est la page couverture qui m’a le plus interpelée. On y trouve là la seule image du roman, soit une photographie qui montre Hervé Guibert lui-même, capté en noir et blanc et cadré à partir des épaules. Il est couché, la tête sur le côté et son regard semble vide. Il n’arbore aucun sourire. Par l’angle de la photographie, on dirait qu’il s’est lui-même pris en photo, ce qui présuppose qu’il sera question d’un récit de soi, du moins, que l’auteur se mettra en scène. Le résumé apparaissant sur la quatrième de couverture tend à confirmer cette impression : on y lit là le tout premier paragraphe du roman, qui s’apparente à une déclaration.
  elizabeth6344a15 | Oct 6, 2015 |
Al amigo que no me salvó la vida forma parte, junto con su natural continuación, El protocolo compasivo , 1991 y la póstuma El hombre del sombrero rojo, 1992 de la denominada “Trilogía del SIDA”, las tres obras en las que Hervé Guibert relata su experiencia con la enfermedad. La acción de Al amigo que no me salvó la vida se sitúa a finales de los años 80 del pasado siglo; en enero de 1988 Guibert es diagnosticado como portador del VIH, y recoge los primeros meses de su vida con ese compañero letal, ese “mal del siglo” que acabará con su vida el 27 de diciembre de 1991. ( )
  virus | Nov 8, 2012 |
Je me souviens d'Hervé Guibert sur le plateau du magazine littéraire télévisé "Apostrophe", émacié, le regard bleu, presque émerveillé d'être mis en lumière. Il parlait de lui, de son livre, de sa vie. Il était beau, jeune, combattant. C'était la première fois -je pense- qu'un livre parlait vraiment du SIDA. ( )
Mostrando 5 de 5
sem críticas | adicionar uma crítica

» Adicionar outros autores

Nome do autorPapelTipo de autorObra?Estado
Hervé Guibertautor principaltodas as ediçõescalculated
Coverdale, LindaTradutorautor secundárioalgumas ediçõesconfirmado
Tem de autenticar-se para poder editar dados do Conhecimento Comum.
Para mais ajuda veja a página de ajuda do Conhecimento Comum.
Título canónico
Informação do Conhecimento Comum em inglês. Edite para a localizar na sua língua.
Título original
Títulos alternativos
Data da publicação original
Pessoas/Personagens
Locais importantes
Acontecimentos importantes
Filmes relacionados
Prémios e menções honrosas
Informação do Conhecimento Comum em inglês. Edite para a localizar na sua língua.
Epígrafe
Dedicatória
Primeiras palavras
Citações
Últimas palavras
Nota de desambiguação
Editores da Editora
Autores de citações elogiosas (normalmente na contracapa do livro)
Língua original
DDC/MDS canónico
Canonical LCC

Referências a esta obra em recursos externos.

Wikipédia em inglês (1)

Novel is the author's thinly disguised personal struggle with AIDS.

Não foram encontradas descrições de bibliotecas.

Descrição do livro
Resumo Haiku

Capas populares

Ligações Rápidas

Avaliação

Média: (3.38)
0.5
1
1.5 1
2 4
2.5 3
3 22
3.5 2
4 8
4.5 3
5 6

É você?

Torne-se num Autor LibraryThing.

 

Acerca | Contacto | LibraryThing.com | Privacidade/Termos | Ajuda/Perguntas Frequentes | Blogue | Loja | APIs | TinyCat | Bibliotecas Legadas | Primeiros Críticos | Conhecimento Comum | 163,220,096 livros! | Barra de topo: Sempre visível