Página InicialGruposDiscussãoMaisZeitgeist
Pesquisar O Sítio Web
Este sítio web usa «cookies» para fornecer os seus serviços, para melhorar o desempenho, para analítica e (se não estiver autenticado) para publicidade. Ao usar o LibraryThing está a reconhecer que leu e compreende os nossos Termos de Serviço e Política de Privacidade. A sua utilização deste sítio e serviços está sujeita a essas políticas e termos.
Hide this

Resultados dos Livros Google

Carregue numa fotografia para ir para os Livros Google.

A carregar...

The Last Reader

por David Toscana

Outros autores: Ver a secção outros autores.

MembrosCríticasPopularidadeAvaliação médiaMenções
829258,462 (3.36)1
"A small town in the Mexican desert has a library where few are interested in books. The only reader is the librarian who sees everything through the lens of literature. When a girl is found dead in the librarian's well, he uses novels to lead police directly to the murderer"--Provided by publisher.
A carregar...

Adira ao LibraryThing para descobrir se irá gostar deste livro.

Ainda não há conversas na Discussão sobre este livro.

» Ver também 1 menção

Francês (4)  Sueco (2)  Inglês (2)  Espanhol (1)  Todas as línguas (9)
Mostrando 1-5 de 9 (seguinte | mostrar todos)
ANAQUEL DEL CENTRO, ULTIMA GAVETA, DE ARRIBA HACIA ABAJO.
  ERNESTO36 | May 3, 2019 |
Reviewed in LJ
  Salsabrarian | Feb 2, 2016 |
Pourquoi ce livre?
Mon regard s'est d'abord porté sur ce livre en raison de sa couverture et de son format qui annonçaient distinctement sa provenance. La maison d'édition Zulma ne m'a jusqu'à présent jamais déçue puisque les sujets comme le style de leurs auteurs se révèlent bien souvent très intéressants. J'en ai fait l'acquisition il y a quelques mois, mais ne l'ai commencé qu'après avoir lu le protocole du présent travail. Le titre « le dernier lecteur » m'a semblé approprié considérant le contexte du cours, sans parler du fait que la profession qu'exerce le personnage principal, comme nous l'apprend la quatrième de couverture, est celle de bibliothécaire.

Un premier aspect qui m’a plu :
L'approche bibliothéconomique du personnage principal, Lucio, est assez inhabituelle, ce qui la rend très intéressante. Le bibliothécaire présente une approche complètement assumée de la censure et a pour objectif de lire chacun des ouvrages qui entrent dans sa bibliothèque pour ensuite les classer selon sa propre appréciation. Les livres ne répondant pas à ses critères de sélection sont passés par la trappe vers une pièce barricadée où leur seule utilité est de servir de nourriture aux cafards. D'un point de vue professionnel, mon expérience de lecture semble présenter une certaine ironie, mais encore une fois, tout n'est qu'une question de contexte.
Un second aspect qui m’a plu :
L'environnement dans lequel évoluent les personnages, de même que leur contexte sociocultuel, m'était jusqu'à présent pratiquement inconnu. Les descriptions du petit village désertique, établi sur un ancien fond marin, présentaient des éléments inédits dans mon expérience de lecture. Les nombreuses références aux événements historiques mexicains, quant à eux, représentaient un apport intéressant à ma culture générale. La littérature étant omniprésente dans l'œuvre, il est certain qu'elle m'a amenée à découvrir des titres et des extraits, provenant majoritairement de cultures hispanophones.

Un aspect qui m’a moins plu :
La mise en forme du texte apporte une certaine difficulté au lecteur, dans la mesure où il devient parfois difficile de suivre l'évolution du récit, particulièrement en ce qui a trait aux dialogues. En effet, le texte ne comporte aucune séparation visuelle des dialogues, des paroles rapportées. Ils sont simplement intégrés au fil du texte sans espacement ou signe de ponctuation. En outre, l'auteur a occulté toute incise du type « dit-untel » qui permet habituellement d'associer les paroles à un personnage.

L’objet livre :
L'élément paratextuel le plus important dans le cas de cet ouvrage est certainement la couverture. Bien que le dicton dise le contraire, il est possible de déduire beaucoup de choses grâce à la couverture d'un livre, particulièrement dans le cas où la maison d'édition, comme dans ce cas-ci, propose une ligne d'édition où ses livres sont facilement reconnaissables. Cette similitude contribue à la familiarité du lecteur par rapport aux œuvres et peut favoriser ou même enclencher la poursuite de l'expérience de lecture. Le papier est un autre élément essentiel dans l'expérience de lecture puisqu'il sollicite les sens du lecteur et fait partie de son « habitus » (Desrochers, 2015). Il en va de même pour plusieurs des éléments paratextuels du livre imprimé. La page-titre, l'épigraphe, le résumé en quatrième de couverture sont autant d'éléments qui sont commun à une majorité de la production littéraire à laquelle sont exposés les lecteurs. On peut donc penser qu'il est confortant pour le lecteur de retrouver ces éléments à la place qu'il juge « normal ». En somme, il apparaît que les attributs de l'objet livre contribuent à l'expérience de lecture, non seulement dans ces aspects consensuels d'édition, mais aussi par des éléments qui peuvent sembler anodins. Une encre de mauvaise qualité qui tache les doigts et les pages peut nuire; alors qu'un papier plus épais, d'un couleur crème plutôt que blanche ou encore des illustrations artistiques aux couleurs étincelantes peuvent grandement contribuer au plaisir de lire.

Source :
Desrochers, N. (2015). Lecture et appartenance. [Cours en ligne]. Repéré dans l'environnement StudiUM: https://studium.umontreal.ca/ ( )
  roxanne6344a15 | Oct 14, 2015 |
Lucio est un Don Quichotte mexicain et immobile, son fils (assassin plus que probable) Remigio est un sancho pensa dépressif, Imacole est la Mancha de cette improbable duo se redécouvrant grâce au corps d'une fillette (Babette/anamaria). Un étrange roman fait de bribes de textes dans la tête de nos étranges héros.
Une intéressante réflexion sur la force de la littérature, un hommage aux lectures de l'auteur, Cervantés évident, Borges pour la construction de l'histoire et sa manipulation, des russes pour la métaphysique et d'autres que je ne connais pas.
L'auteur a du talent aucun doute pour arriver à nous tenir sur cette histoire totalement folle. ( )
  PUautomne | Mar 1, 2015 |
Brilliant work. Imaginative, with style.
Still need to gain maturity to make words and sentences even more compelling than what they are at this point. The book could be somehow shorter with the same impact. ( )
  sinaloa237 | Oct 20, 2010 |
Mostrando 1-5 de 9 (seguinte | mostrar todos)
Toscanas roman är gripande och har stänk av humor. Samtidigt genomsyras den av en oförbehållsam grymhet och låter dödsnärheten vara närmast fysisk påtaglig
 
"Den siste läsaren" är litterärt finsnickeri i mästarklass. Och en lovsång till fiktionens förmåga att vara om inte större så en fullt levande, alternativ, rentav samtidig version av livet.
 
Jag imponeras av textens eleganta konstruktion men längtar efter en berättelse som berör.
 
Den sista kejsaren, eller förlåt, läsaren, är en metaroman för bokmalar. Inte såna som maler på i Malmös källare utan såna som Lucio, en vanlig bybo som en dag drogs in i overkligheten och aldrig hittade ut igen.
 
Kanske fortsätter man att läsa böcker just för att man söker den där känslan av total igenkänning och rättmätigt återgivande som man så sällan finner.
 

» Adicionar outros autores (6 possíveis)

Nome do autorPapelTipo de autorObra?Estado
Toscana, DavidAutorautor principaltodas as ediçõesconfirmado
Axén, HannaTradutorautor secundárioalgumas ediçõesconfirmado
Tem de autenticar-se para poder editar dados do Conhecimento Comum.
Para mais ajuda veja a página de ajuda do Conhecimento Comum.
Título canónico
Informação do Conhecimento Comum em inglês. Edite para a localizar na sua língua.
Título original
Títulos alternativos
Data da publicação original
Pessoas/Personagens
Locais importantes
Acontecimentos importantes
Filmes relacionados
Prémios e menções honrosas
Informação do Conhecimento Comum em russo. Edite para a localizar na sua língua.
Epígrafe
Dedicatória
Primeiras palavras
Citações
Últimas palavras
Nota de desambiguação
Editores da Editora
Autores de citações elogiosas (normalmente na contracapa do livro)
Língua original
DDC/MDS canónico

Referências a esta obra em recursos externos.

Wikipédia em inglês

Nenhum(a)

"A small town in the Mexican desert has a library where few are interested in books. The only reader is the librarian who sees everything through the lens of literature. When a girl is found dead in the librarian's well, he uses novels to lead police directly to the murderer"--Provided by publisher.

Não foram encontradas descrições de bibliotecas.

Descrição do livro
Resumo Haiku

Ligações Rápidas

Capas populares

Avaliação

Média: (3.36)
0.5
1 1
1.5
2 3
2.5 1
3 6
3.5
4 8
4.5 1
5 2

GenreThing

No genres

É você?

Torne-se num Autor LibraryThing.

 

Acerca | Contacto | LibraryThing.com | Privacidade/Termos | Ajuda/Perguntas Frequentes | Blogue | Loja | APIs | TinyCat | Bibliotecas Legadas | Primeiros Críticos | Conhecimento Comum | 160,310,409 livros! | Barra de topo: Sempre visível